Nos activités en Pleine Conscience

Journée d'Approfondissement

Samedi 14 octobre 2017.

Journée d'Approfondissement de la Pratique de la Pleine Conscience d'Automne


Thème de la journée : Enrichir sa pratique de la Pleine Conscience par la Visualisation et le Yoga.

 

Lieu : Château de Fondjouan - 41230 Mur-de-Sologne www.domaine-de-fondjouan.fr.  

Date : Le samedi 14 octobre 2017.

Inscription : un entretien préalable à l’inscription est obligatoire.

Coût : 120 €. (repas compris, un hébergement est possible sur place mais est en sus).

Intervenant : Monsieur Pierre SIMON, Psychologue et Psychothérapeute, Instructeur MBI/MBCT.

 

 

Les « Journées en Pleine Conscience »  sont organisées tous les deuxièmes samedis de chaque trimestre sauf juillet.

Les "Journées d'Approfondissement de la Pratique de la Pleine Conscience" se déroulent tous les deuxièmes samedis d'octobre.

Elles s'adressent à des personnes qui sont déjà familiarisées avec la pratique de la Pleine Conscience et qui souhaitent enrichir leurs pratiques par des apports du yoga. Cette journée est aussi l'occasion d'approfondir la pratique de la visualisation.

Pour en savoir plus, consultez le document ci-contre présentant en détail nos "Journées en Pleine Conscience".

Vous pouvez également télécharger le document « MBCT et MBI » dans l’onglet « MBCT/MBI » qui présente de manière générale la Méditation en « Pleine Conscience ».

 

Lire la suite

Journée en Pleine Conscience

Samedi 13 janvier 2018

Journée en Pleine Conscience d'Hiver

 

Thème de la journée : Compassion et « Pleine Conscience ».

 

 

Lieu : Orléans Centre (les lieux précis des activités seront communiqués aux participants).

Inscription : un entretien préalable à l’inscription est obligatoire.

Coût : 50 €. (repas compris).

Intervenant : Monsieur Pierre SIMON, Psychologue et Psychothérapeute, Instructeur MBI/MBCT.

 

 

Les « Journées en Pleine Conscience »  sont organisées tous les deuxièmes samedis de chaque trimestre sauf juillet.

La journée d’octobre est une « Journée d’Approfondissement de la Pratique de la Pleine Conscience ».

Pour en savoir plus, consultez le document ci-contre présentant en détail nos "Journées en Pleine Conscience".

Vous pouvez également télécharger le document « MBCT et MBI » dans l’onglet « MBCT/MBI » qui présente de manière générale la Méditation en « Pleine Conscience ».

 

 

 

Lire la suite

Journée en Pleine Conscience

Samedi 14 avril 2018

Journée en Pleine Conscience de Printemps:

Thème de la journée : Les bases de la « Pleine Conscience »

Lieu : Orléans Centre (les lieux précis des activités seront communiqués aux participants).

Inscription : un entretien préalable à l’inscription est obligatoire.

Coût : 50 €. (repas compris).

Intervenant : Monsieur Pierre SIMON, Psychologue et Psychothérapeute, Instructeur MBI/MBCT.

 

 

Les « Journées en Pleine Conscience »  sont organisées tous les deuxièmes samedis de chaque trimestre sauf juillet.

La journée d’octobre est une « Journée d’Approfondissement de la Pratique de la Pleine Conscience ».

Pour en savoir plus, consultez le document ci-contre présentant en détail nos "Journées en Pleine Conscience".

Vous pouvez également télécharger le document « MBCT et MBI » dans l’onglet « MBCT/MBI » qui présente de manière générale la Méditation en « Pleine Conscience ».

 

 

 

Lire la suite

Retraite en Pleine Conscience

Du 6 au 11 août 2018

Six journées de pratiques méditatives basées sur la "Pleine Conscience". 

 

Lieu : La NEYLIERE 69590 POMEYS (http://www.neyliere.com/).

Inscription : demander votre inscription en utilisant notre formulaire de contact (onglet Qui sommes-nous?/Formulaire de contact).

Coût : 800 €. (incluant chambre individuelle et tous les repas).

Intervenant : Monsieur Pierre SIMON, Psychologue et Psychothérapeute, Instructeur MBI/MBCT.

 

 

Pourquoi une retraite ?

 

Rappelons que le but de la méditation en « Pleine Conscience » est de prendre conscience de nos automatismes et, pour autant que cela nous en soit possible, de nous en libérer en développant notre capacité de choisir nos comportements et attitudes en « Pleine Conscience ».

Du fait de notre mode de vie habituelle, une retraite s’avère nécessaire pour créer les meilleures conditions possibles en vue de ce but. Elle nous permet en effet plus facilement prendre le temps de vivre des choses « simples » en « Pleine Conscience » (« être » avec les autres, manger, se promener, profiter de la Nature,…) et de retrouver le plaisir à les vivre.

Les « automatismes » que nous visons touchent nos habitudes comportementales les plus courantes comme manger, marcher ou converser… D’où l’importance des repas en pleine conscience, de la marche méditative et de la pratique du silence, la retraite permet de vivre ces pratiques au quotidien, jour après jour, avec un minimum de discontinuité.

Pourquoi la pratique du silence est-elle si utile ?

Se libérer des automatismes liés au langage est capital : dans notre vie habituelle, les automatismes liés au langage peuvent nous pousser à parler sans vraie utilité ou à « se dire » à soi-même continuellement des choses d’une manière qui s’impose plus ou moins à nous. Ces « pensées » automatiques nous empêchent au mieux de vivre l’instant présent dans sa plénitude (incluant ce que nous pensons et ressentons) ; au pire, ces pensées automatiques amplifient inutilement des sentiments de tristesse et d’angoisses qui peuvent alors nous submerger… Dans ces moments-là, il peut devenir très difficile d’exercer notre liberté « de ne plus y penser »… Si nous nous entraînons à laisser passer nos automatismes dans les actes banaux de la vie quotidienne, il devient plus facile de ne pas nous laisser entraîner par ces mêmes automatismes au temps du stress, de la peur ou du chagrin…

Jon Kabat-Zinn (2004) nous met en effet en garde par rapport à ce flux constant de pensées automatiques que nous subissons chaque jour souvent sans en avoir conscience :

 

« La pleine conscience nous aide, par ailleurs, à goûter des sentiments de joie ou de paix qui passent souvent inaperçus. Ce travail nous confère aussi un certain pouvoir, car il donne accès à des ressources de créativité, d’intelligence, de clarté, dont nous ne soupçonnions pas l’existence.

             Nous sommes peu conscients du fait que nous pensons tout le temps. Le flux de pensées incessantes qui traverse notre esprit nous laisse peu de temps pour une plage de calme intérieur. Nous avons bien peu de temps pour nous, [pour] (…) arrêter un instant cette agitation perpétuelle. Nos actes quotidiens sont le plus souvent propulsés par des pensées et des pulsions ordinaires qui envahissent notre cerveau comme un torrent submergeant nos vies. Cela nous entraîne parfois en des lieux que nous ne souhaitions pas visiter. » (Kabat-Zinn, 2004, pp. 25 et 26).

 

Par ailleurs, il est important de souligner que le principe de cette retraite exigeant de rester une semaine centré sur soi-même ne vise pas un repli sur soi mais, au contraire et, paradoxalement, constitue une préparation au développement de nos aptitudes à nous tourner vers les autres…

Il n’est pas question ici de notions de « bien » ou de « mal » : par exemple, même si nous considérons que converser joyeusement, « faire un bon repas » ou la sexualité jouent un rôle important dans le plein épanouissement d’un être humain, nous nous engageons au cours de cette retraite à  rester dans l’observation de nos automatismes et impulsions, sans nous laisser entraîner à leur concrétisation, le but étant une meilleure gestion de Soi par la réduction de ces automatismes et la conscientisation de nos impulsions.

 

Principes à respecter tout au long de la retraite

(ces principes s’ajoutent au règlement particulier du lieu où nous sommes accueillis) :

 

Cette retraite est en résumé une opportunité de se retrouver avec soi-même. Concrètement, il s’agit de se libérer de nos automatismes et de rester centré de la manière la plus constante possible sur notre ressenti émotionnel et corporel. Il est donc important dans ce but d’appliquer un certain nombre de principes que nous pourrions ainsi énumérer :

 

  1. Maintenir une pratique de silence ;

 

Remarque : Si, dans une première partie de la retraite où la pratique du silence la plus totale possible est recommandée - dans le but de prendre conscience et de « laisser passer » autant que possible tous les automatismes liés au langage et à la pensée - ; dans la deuxième partie de cette retraite, cette règle va se modifier pour devenir ce principe édicté par Segal (2006) dans sa note « La Pleine Conscience au quotidien » :

« Portez votre attention sur ce que vous écoutez et ce que vous dites. Pouvez-vous écouter sans pour autant être d'accord ou être en désaccord, aimer ou ne pas aimer, ou planifier ce que vous allez dire quand ce sera votre tour ? En parlant, pouvez-vous juste dire ce que vous avez besoin de dire sans pour autant exagérer ou minimiser l'importance de ce que vous dites ? Pouvez-vous prêter attention à la manière dont votre esprit et votre corps se sentent ? » (Segal, 2006, p. 325).

 

  1. Respecter la « règle de simplicité » : ne faire qu’une seule chose à la fois autant que possible ;
  2. Respecter ses besoins de sommeil et ceux des autres ;
  3. Appliquer du mieux que l’on peut « la Pleine Conscience au quotidien » telle que décrite dans l’annexe ci-dessous ;
  4. Nous sommes invités à pratiquer, du mieux que nous le pouvons et chaque fois que possible, la Respiration en Pleine Conscience ou les « 3 min. d’espace de respiration condition normale » (ou « condition de faire face », si nécessaire) de Béatrice Weber ;
  5. Nous sommes invités à rédiger le journal personnel de nos expériences agréables ou désagréables ;
  6. Nous sommes invités à réaliser toutes les tâches du quotidien en « Pleine Conscience » ;
  7. Durant chaque temps libre, nous sommes invités à maintenir des activités qui nous maintiennent paisibles autant que possible (promenade, contemplation d’œuvres d’art, écoute de musique douce, etc…) ;
  8. Lorsque les activités de groupe se terminent en fin de journée, nous sommes invités à maintenir les principes de la « Pleine Conscience » pour toutes nos activités y compris les repas du soir ;
  9. Les repas respectent autant que possible les règles de diététique : peu de viande, fruits et légumes de saison ; le repas du soir est sobre (une soupe ou une salade) ; nous sommes invités à éviter de grignoter entre les repas ; de consommer trop de sucre ou de graisses ;
  10. Limiter au strict minimum l’utilisation des outils de communication comme le téléphone mobile ;
  11. Autant que possible, ne pas utiliser la radio, la télévision ou internet ;
  12. S’abstenir de toute pratique à caractère sexuel ;
  13. S’abstenir de tout produit agissant sur le système nerveux (toute drogue, tout médicament sauf ceux strictement prescrits par votre médecin mais aussi éviter l’alcool, le tabac, le café, le thé, les boissons « énergisantes », etc…).

 

Arrivées et départs :

 

Il vous est possible d’arriver la veille du premier jour.

Si vous arrivez dans le courant de la première journée, vous serez accueilli et conduit dans votre chambre, vous serez invité à vous installer puis selon votre choix, de rejoindre le groupe au début d’une « étape » de la journée : par exemple, à 10 h. 00 pour la « Méditation assise ou couchée », à 12 h. 00 pour le repas de midi ou à 15 h. 30 pour le yoga (voir le planning des journées).

De même le dernier jour, les personnes sont invités à préparer leur départ la veille et à quitter le groupe à la fin d’une « étape » : après le petit déjeuner, après la séance de 10 h. 00 ou après le repas de midi… toujours en « Pleine Conscience ».

 

Activités journalières en groupe, journée type :

 

  1. 6 h. 30 (facultatif) : Méditation avec pleine conscience de la respiration (40 min.) ;
  2. 7 h. 30 : Petit déjeuner en Pleine Conscience ;
  3. 9 h. 00 : Marche méditative associée à la méditation avec pleine conscience de la respiration et à l’exercice « Entendre et Voir » ;
  4. 10 h. 00 : Méditation assise ou couchée (45 min.) puis partage d’expériences ;
  5. 12 h. 00 : Repas du midi en Pleine Conscience ;
  6. 14 h. 30 : Pause ;
  7. 15 h. 30 : Apports du yoga à la pratique de la Pleine Conscience y compris la visualisation puis séance de partages et/ou de questions-réponses autour des théories et pratiques liées à la « Pleine Conscience » ;
  8. Le reste de la journée se poursuit individuellement mais toujours en « Pleine Conscience ».

 

Lire la suite

Journée d'Approfondissement

Samedi 13 octobre 2018.

Journée d'Approfondissement de la Pratique de la Pleine Conscience d'Automne


Thème de la journée : Enrichir sa pratique de la Pleine Conscience par la Visualisation et le Yoga.

 

Lieu : Château de Fondjouan - 41230 Mur-de-Sologne www.domaine-de-fondjouan.fr.  

Inscription : un entretien préalable à l’inscription est obligatoire.

Coût : 120 €. (repas compris, un hébergement est possible sur place mais est en sus).

Intervenant : Monsieur Pierre SIMON, Psychologue et Psychothérapeute, Instructeur MBI/MBCT.

 

 

Les « Journées en Pleine Conscience »  sont organisées tous les deuxièmes samedis de chaque trimestre sauf juillet.

Les "Journées d'Approfondissement de la Pratique de la Pleine Conscience" se déroulent tous les deuxièmes samedis d'octobre.

Elles s'adressent à des personnes qui sont déjà familiarisées avec la pratique de la Pleine Conscience et qui souhaitent enrichir leurs pratiques par des apports du yoga. Cette journée est aussi l'occasion d'approfondir la pratique de la visualisation.

Pour en savoir plus, consultez le document ci-contre présentant en détail nos "Journées en Pleine Conscience".

Vous pouvez également télécharger le document « MBCT et MBI » dans l’onglet « MBCT/MBI » qui présente de manière générale la Méditation en « Pleine Conscience ».

 

Lire la suite

Pour en savoir plus

sur nos "Journées en Pleine Conscience".

Ce document présente en détails le déroulement de nos "Journées en Pleine Conscience" et de nos "Journées d'Approfondissement de la Pratique de la Pleine Conscience".

sur nos retraites en Pleine Conscience

Ce fichier présente en détals notre retraite en Pleine Conscience.